DE LA PIERRE À LA CRÉATION JOAILLIÈRE HAUT DE GAMME

Le diamant

De tous temps, le diamant a exercé une fascination sur les populations. De l’Antiquité gréco-romaine où il est symbole de force, surnommé « l’indomptable, l’invincible », que l’on trouvait également sur les flèches de Cupidon, renforçant le lien immuable entre les époux, ou encore chez les indiens où il est le « fruit des étoiles », on lui attribue des vertus curatives, protectrices, spirituelles, il devient ensuite, avec l’ouverture des routes maritimes vers l’Inde au XVème siècle, le joyau des rois, présent sur toutes les couronnes, jusqu’à être universellement reconnu comme étant le « meilleur ami de la femme » Diamonds are a girl’s best friend, ainsi que le chantait Marilyn Monroe dans les années 1950.

le diamant

faites défiler

L’EXPLOITATION MINIÈRE ET LE COMMERCE DU DIAMANT

Le commencement

C’est en 1871 que l’on découvre la roche porteuse de diamant dans la région de Kimberley, d’où le nom donné à cette roche: la kimberlite. L’exploitation minière commence alors, et suivra la «De Beers Consolidated Company». De Beers devient alors la plus grande entreprise diamantaire du monde. Alors que la connaissance de la composition du diamant datait du XVIIIème siècle, il faut attendre le XXe siècle pour que les chimistes réussissent à le fabriquer. Dès lors, le diamant devient un matériau industriel et très réglementé.

the 4C's

Valeur du diamant

LES 4 C

Au XXe siècle, les gemmologues établissent les fameuses 4 C : Carat, taille, couleur, clarté, qui deviennent les caractéristiques mondiales permettant d’évaluer la valeur d’un diamant.

Le carat

Le poids d’un diamant se mesure en carat (mot qui provient du Grec ancien keralta, signifiant corne et désignant le caroubier, arbre dont les fèves servaient d’étalon de poids). Un carat équivaut à 0,20 g.

La clarté

Les diamants avec peu ou aucune inclusion sont très rares et très coûteux. Ces inclusions peuvent ressembler à des cristaux, à des nuages ou à de minuscules plumes. Une échelle de pureté a été établie afin de classifier le diamant selon son degré de pureté.

Cut (La taille)

La taille se rapporte aux angles et aux proportions d’un diamant basés sur des formules scientifiques complexes. Un diamant très bien taillé réfléchira la lumière d’une facette à une autre comme un miroir, la dispersera et la reflètera par le dessus de la table (partie centrale du diamant).

La couleur

Elle a un impact significatif sur sa valeur. La couleur la plus connue du diamant est le blanc (transparent). Mais sa teinte peut varier en fonction de ses propriétés chimiques ; on le classe sur une échelle allant de D à Z.

Proposer mieux

La carte d'identité

C’est en 1970 que le certificat gemmologique a fait son apparition, ce qui a profondément bouleversé les codes de la profession. Le certificat gemmologique a une raison d’être uniquement lorsqu’il est reconnu par la profession. Le certificat gemmologique est la carte d’identité du diamant.
Il se présente sous la forme d’un imprimé plastifié sur lequel on trouve les caractéristiques du diamant expertisé. Afin d’éviter les contrefaçons et de sécuriser au mieux les certificats, des hologrammes, textures particulières et micro-textes y sont incorporés. Les laboratoires de gemmologie proposent différents types de certificats, déclinés sous plusieurs formats (A4, A5, format carte de crédit, etc...).
Enfin, il proposent des services annexes tels que : inscription au laser du n° du certificat sur le diamant, possibilité de sceller le diamant dans une boite en plastique, etc…

Classification de la pureté

La taille

La taille d’un diamant dépend de la forme naturelle de la pierre brute. Aussi, d’autres critères importants déterminent sa forme finale. Le rendement reste décisif dans le résultat final, c’est là toute la difficulté du travaille de la taille (choix entre volume et qualité). La qualité de taille est aussi l’un des éléments qui déterminera la valeur finale de la pierre sur le marché.

Enfin, du fait de son extrême dureté, le diamant ne peut être usiné que par un autre diamant. La taille et le polissage de la pierre sont capitaux. C’est pour toutes ces raisons qu’il arrive souvent que des diamants bruts soient étudiés plusieurs mois avant d’être taillés.

Les métaux

L'OR

Plusieurs couleurs existent pour l’or 18 carats : jaune - rose - gris - l’or blanc de joaillerie est un terme souvent utilisé pour parler de l’or gris - l’or bleu. En France, le marquage des bijoux en or est obligatoire depuis le 9 novembre 1797 par l’apposition de poinçons. Deux poinçons sont utilisés : le premier, appelé « poinçon d’État », indique le titre ; le second est celui du fabricant, il est appelé « poinçon de Maître ».

L’or conserve un rôle économique important. Il est coté dans les principales bourses, New York, Londres, Tokyo. Les transactions qui s’opèrent sur cette valeur, notamment en temps de crise, sont considérées comme un baromètre économique.

L’or reste à titre de précaution dans les réserves des principales banques centrales. La plus grande réserve mondiale d’or monétaire se trouve aux États-Unis, il s’agit de la réserve fédérale de New York (Federal Reserve Bank of New York), pourtant moins célèbre que celle de Fort Knox, dans le Kentucky.

Les métaux

LE PLATINE

Rare et précieux, le platine est un métal noble et résistant. Le travail du platine est un savoir- faire peu commun et très complexe. Toutes les étapes de la création, de la fonte au polissage du platine, demandent une extrême délicatesse.

Chaque bijou en platine est poinçonné du symbole suivant : PT ou PLAT. Le platine est plus coûteux que l’or pour différentes raisons : sa rareté est trente fois supérieure, son alliage est pur à 95% contre 75 % pour l’or. Il est enfin plus dense que l’or : pour une bague d’un même volume, le bijou en platine sera plus lourd de 40 %.